Allaitement : quand tirer son lait ?

La maman se sert d’un tire-lait à partir du moment où elle envisage de s’absenter, si bébé est prématuré ou hospitalisé,  si elle reprend le travail ou si elle a des jumeaux. Les consultants de lactation recommandent aussi le fait de tirer le lait pour éviter l’engorgement en cas de longue absence.

Quand tirer son lait ?

On a demandé à de nombreuses femmes “quel est le moment propice de tirer son lait ?” La plupart ont répondu que le matin est le moment le plus favorable parce que vers 6 heures on a un pic d’hormones vers 6 heures, donc il y aura plus de production de lait. On peut aussi tirer quand bébé dort, le soir après des moments de détentes, un massage et un bon petit plat ou un gouter entre copines. Ce qui suppose que deux fois sont suffisantes dans la journée pour tirer son lait et éviter les engorgements ou encore en cas d’absence. Bébé aura ainsi une bonne quantité congelé en cas de besoin.

Exprimer son lait à la main

C’est depuis la nuit des temps que les mères ont adopté le rituel de tirer son lait maternel. Et même dans les milieux où les peuples ne sont pas équipés d’appareil spécialisés, les mamans extraient le lait et le donnent dans le creux de leur paume, à la bouche d’un bébé trop faible pour téter efficacement. La technique d’extraction manuelle n’est pas difficile, il suffit d’observer une autre mère en train de la pratiquer.

Modèles de tire-laits

Excepté le modèle en verre en forme de klaxon muni d’une poire en caoutchouc, dont le nettoyage n’est pas facile à réaliser et qui peut abîmer les bouts de sein car l’aspiration ne peut être réglée, à peu près tous les autres modèles sont efficaces, pourvu qu’on sache s’en servir. Si par exemple l’allaitement est retardé ou suspendu pendant des semaines (cas d’un bébé né très prématurément), pour établir puis maintenir une lactation suffisante, un tire-lait électrique automatique est privilégié. Les modèles de marques Medela et Ameda permettent de tirer le lait des deux seins en même temps, ce qui divise par deux la durée de l’opération et assure une augmentation de la sécrétion de prolactine et par conséquent la quantité de lait obtenue. Le tire-lait manuel s’achète en général, tandis que le tire-lait électrique est remboursé par les caisses de maladie s’il est prescrit par un médecin ou une sage femme.