Allaitement : retour des couches et règles

Après l’accouchement, beaucoup de femmes attendent avec impatience leur retour de couches. Mais d’une femme à une autre le retour des règles varie considérablement, notamment à cause de l’allaitement. Mais quel lien ya t-il entre ce que l’on appelle communément le retour de couches et la mise au sein de bébé. Pour mieux comprendre ce phénomène naturel, notre équipe vous a déniché quelques informations utiles chez les experts de lactation concernant les bouleversements qui peuvent advenir pour les femmes allaitantes.  

Tisane d’allaitement : pour quoi faire ?

Lorsqu’une maman remarque une baisse de sa sécrétion lactée, elle doit en déterminer la cause pour y remédier. Mais en tout cas les tisanes d’allaitement peuvent représenter une aide dans les cas de fatigue ou de stress et qui nuisent à la lactation, surtout quand les besoins de bébé augmentent avec sa croissance. Les tisanes sont efficaces aussi lorsque le bébé souffre de coliques.

L’arrêt de l’allaitement contribue au retour de couches immédiat

Yvelines Lagarde une consultante de lactation nous a annoncé que :”La date du retour de couches dépend de la femme”. Oui. Le taux élevé de prolactine, une des hormones de l’allaitement, permet de supprimer l’ovulation pendant un certain temps, variable d’une femme à l’autre. Tant qu’un bébé de six mois ou moins est allaité à la demande, qu’il n’y a jamais eu plus de six heures entre deux tétées et qu’il ne prend rien d’autre que le lait de sa maman, il y a 98% de chances que la maman n’ait pas son retour de couches. “Néanmoins, si une femme désire avoir son retour de couches avant les six mois de son bébé, elle est censée très probablement diminuer le nombre de tétées de son bébé pour permettre aux règles de réapparaitre”.

L’allaitement une méthode de contraception

On a demandé à notre conseillère si on doit attendre le retour de couches avec allaitement pour penser à la contraception ou on peut le faire avant. Elle a expliqué qu’avant les règles on peut avoir une ovulation 15 jours. Mais, si on se réfère à la règle citée ci-dessus l’allaitement s’avère une méthode de contraception sûre jusqu’aux six mois du bébé. Mais si l’on n’applique pas ces règles et que l’on reprend une activité sexuelle, il faut reprendre un contraceptif au moment où on le souhaite.

La consultante a repris à l’issue de notre entretien : “Au final nous pouvons conclure que l’allaitement exclusif, je veux dire quand le nourrisson ne prend que du lait maternel et aucune autre nourriture ou boisson, pas même de l’eau ; un l’allaitement à la demande, jour et nuit ; sans retour des règles est la solution contraceptive naturelle idéale après l’accouchement.”